Professeur responsable

Patrick Pelletier

Préalable :

ADM 1002 ou ADM 1101 ou ADM 1105

Objectifs

Connaître les notions fondamentales de la problématique du changement en contexte organisé. Acquérir des connaissances formelles et mettre au point des outils afin de favoriser le développement d'une pratique réflexive pour faire face à toute problématique de changement, qu'il soit de nature organisationnelle, culturelle, stratégique ou encore technologique. Développer les compétences qui permettront de piloter le changement au sein d'une organisation.

Contenu

Les sources et les finalités des principaux changements qui ont cours dans les organisations contemporaines. Les principales caractéristiques du changement, tant dans ses dimensions « macro » (le contrôle de l'environnement), « méso » (les interdépendances environnement-organisation) que « micro » (la dynamique interne des organisations), analysées à l'aide du corpus théorique développé au sein même de la théorie des organisations.

Description

Ce cours est construit avec l'objectif de développer sa propre boîte à outils afin de conduire, actuellement ou ultérieurement, le changement au sein d'une organisation. Puisqu'il n'y a pas de recettes en management, seulement les nôtres, ce cours vise le développement de sa réflexivité, c'est-à-dire sa capacité à se questionner, à réfléchir sur ses propres modes de réflexion afin d'exercer le métier de gestionnaire. Alors que l'on sait que la seule stabilité que connaissent les organisations depuis les dernières années est le changement, il va sans dire que conduire le changement, c'est exercer le métier de gestionnaire. Encore faut-il faire certains apprentissages. C'est à ce propos que nous sommes invités à comprendre différents concepts qui seront des plus utiles à la construction de son expertise. Afin de favoriser une meilleure connaissance de la problématique du changement, quelques études de cas seront au programme.

Partie 1 : La perspective descriptive
  • La semaine 1 a pour objet les sources du changement. Nous définissons le concept et relevons les différents facteurs de rupture qui amènent les organisations contemporaines à emprunter la voie du changement.
  • La semaine 2 expose les principaux moteurs menant à la nécessité du changement. Nous le faisons par le biais du management de l'innovation.
Partie 2 : La perspective analytique

La perspective analytique fait une large place à différentes théories associées au corpus de la théorie des organisations.

La dimension « macro »
  • La semaine 3 pose le constat que les organisations sont contrôlées par leur environnement, entraînant des processus de variation, sélection, rétention et compétition qui amènent au changement. Ce constat est celui de la théorie de l'écologie des populations. Nous poursuivons cette séance en nous intéressant aux processus d'homogénéisation structurelle qui ont cours dans les organisations. Ce point de vue est celui des théories néo-institutionnelles, lesquelles s'intéressent au pouvoir symbolique des institutions qui amènent les organisations à agir dans un sens et ce, tant par des processus d'isomorphisme que de légitimation. Nous terminons cette séance en présentant la théorie de la dépendance des ressources. Elle nous amène à réfléchir au fait que la survie d'une organisation est liée au contrôle de l'environnement dont elle est dépendante afin d'obtenir les ressources dont elle a besoin.
La dimension « méso »
  • La semaine 4 traite de la contingence entre les structures d'une organisation et son environnement. Nous présentons de ce fait les particularités du changement dans différentes configurations (entrepreneuriale, mécaniste, divisionnalisée, professionnelle, innovatrice, missionnaire et politisée).
La dimension « micro »
  • La semaine 5 aborde les rapports de force et les conventions qui ont cours dans les organisations. Nous présentons les concepts de marge de manoeuvre, de rapport de force, d'incertitude et de régulation. Nous mobilisons pour ce faire le courant français de la sociologie des organisations, à savoir l'analyse stratégique. Celui-ci est complété par les principes d'analyse mis de l'avant par la théorie de l'économie des conventions. Elle s'intéresse aux principes de justification que mettent en oeuvre différents acteurs dans une organisation.
  • La semaine 6 se penche sur la réalité symbolique qui a cours dans les organisations, lieu où se produisent des artefacts et des valeurs qui influent sur la forme que prendra le changement. Nous présentons différentes théories sur la culture organisationnelle.
  • La semaine 7 s'attarde aux fabrications de sens auxquelles se prêtent les individus dans une organisation. Nous présentons les concepts de cognitions, de réseaux de représentations et d'apprentissage organisationnel.
Partie 3 : La perspective praxéologique

La perspective praxéologique est construite afin de développer sa propre boîte à outils afin de conduire le changement au sein même d'une organisation.

  • La semaine 8 traite de la question de l'analyse du contexte et du diagnostic des capacités de changement d'une organisation. Les points suivants font l'objet d'une attention particulière : la durée, l'ampleur, la préservation, la diversité, les compétences, les moyens, la volonté et le pouvoir.
  • La semaine 9 est vouée à la question de la mise en oeuvre du changement. Sont traitées les questions liées aux facteurs d'immobilisme, de calcul coût/avantage et de fenêtres d'opportunité.
  • La semaine 10 s'intéresse aux rôles que peuvent jouer différents acteurs mobilisés de près par la réalité du changement. Ces individus sont la direction, les cadres intermédiaires et les équipes de gestion de projet.
  • La semaine 11 propose quelques lignes de conduite quant à l'acquisition et l'évaluation des compétences.
  • La semaine 12 se penche sur le transfert des connaissances.
  • La semaine 13 révèle la réalité qu'est la résistance au changement. Nous abordons les origines de cette réalité et les difficultés qui la caractérisent.
  • La semaine 14 se consacre à la question de l'engagement et de la mobilisation. Nous traitons des questions de fidélisation des employés et de la gestion de la relève.
  • La semaine 15 se veut une synthèse des principaux éléments abordés.

Matériel didactique

Le matériel didactique comprend un recueil de textes, un DVD-ROM et un site Web.

Liste des documents expédiés

Renseignements technologiques

Le cours nécessite un accès à Internet.

La configuration minimale d'un ordinateur personnel pour suivre le cours est la suivante :

Encadrement

L'encadrement est individualisé et assuré par une personne tutrice. Les communications se font par téléphone ou par courriel.

Évaluation

L'évaluation repose sur deux travaux (20 % et 40 %) et un examen sous surveillance (40 %).

Description détaillée de l'évaluation

Travail noté 1 Dossier d'actualité sur une réalité du monde des affaires liée à la problématique du changement.

Travail noté 2 Analyse d'une situation liée à la problématique du changement.

L'examen sous surveillance comporte deux sections. La première se veut théorique et propose deux questions à développement (une page et demie chacune). La seconde consiste en une question exigeant une argumentation qui s'appuie sur les enseignements tirés de la perspective praxéologique (maximum de 3 pages).