Professeur responsable

Mario Poirier

Objectifs

Acquérir les connaissances théoriques et pratiques permettant de développer des habiletés pertinentes du point de vue de l'intervention communautaire en santé mentale.

Contenu

Examen des principaux courants de l'intervention communautaire en santé mentale. Histoire du mouvement communautaire, effets de la désinstitutionalisation, autonomisation des clientèles, émergence de nouveaux acteurs sociaux. Dynamique et concertation entre les institutions publiques et les organismes communautaires. Pratiques actuelles des milieux communautaires relatives à l'entraide, à la clinique et à la réinsertion sociale.

Description

L'intervention communautaire est un volet majeur en santé mentale, non seulement au Québec mais presque partout en Occident, tout particulièrement depuis les vagues successives de désinstitutionnalisation des patients psychiatriques au cours des années soixante; celles-ci ont été réalisées en fonction de la reconnaissance des droits des personnes psychiatrisées (défense des droits, revendications politiques, modifications du cadre légal) et de l'évolution des pratiques en santé mentale (développement des psychotropes, élaboration de cadres cliniques mettant l'accent sur la réinsertion sociale).

De nos jours, bien des personnes qui auraient autrefois séjourné de longues années dans les asiles et les établissements psychiatriques - certaines personnes y sont même nées de mères institutionnalisées et y ont passé l'essentiel de leur vie - se retrouvent aujourd'hui dans la communauté, fréquentant les mêmes lieux publics que tout le monde; cependant, ces personnes vivent souvent dans des conditions de vie précaires, et ne bénéficient parfois que de soins incomplets. Plusieurs patients ont été désinstitutionnalisés sans que l'on investisse suffisamment concernant les suivis en communauté et la rénovation des pratiques cliniques. Comme l'écrivait Yves Lecomte dans Santé mentale au Québec dès les années 80 : « on a désinstitutionnalisé les patients, mais pas les fonds ». Dans ce contexte, c'est souvent grâce aux initiatives pionnières des milieux communautaires - on pense par exemple à des lieux cliniques comme la Maison St-Jacques, à des entreprises de réinsertion sociale par le travail comme Projets Part (traiteur maintenant bien connu), à des lieux d'entraide comme Solidarité Psychiatrie - que les personnes qui éprouvent des problèmes importants de santé mentale peuvent être soutenues activement dans leur processus d'intégration sociale, recevoir des services pertinents ou s'intégrer à des milieux de vie ouverts et accueillants.

Au Québec, il existe plus de cent organismes communautaires membre du Regroupement des ressources alternatives en santé mentale du Québec (RRASMQ), en plus d'autres ressources s'inspirant des modèles communautaires sans nécessairement proposer un cadre alternatif au modèle psychiatrique habituel (ressources intermédiaires, etc.). Il y a donc un foisonnement des pratiques car si les milieux communautaires partagent certaines valeurs fortes - l'accueil et la tolérance, les liens personnalisés, la synergie avec les communautés -, les conduites peuvent grandement diverger d'un milieu à l'autre. La richesse et le dynamisme de ces milieux valent la peine d'en approfondir l'analyse.

Les objectifs sont également les suivants :

  • de connaître les origines et les principaux développements conceptuels de l'intervention communautaire en santé mentale;
  • de comprendre les aspects sociaux et politiques qui peuvent jouer un rôle majeur dans l'émergence ou le développement des milieux communautaires;
  • de maîtriser les connaissances dans le champ de l'intervention communautaire, en tenant compte des valeurs spécifiques à ces milieux ainsi que des modèles actuels et des expériences novatrices dans la pratique communautaire.

Le cours permettra d'aborder les volets suivants :

1. Qu'est-ce que « l'intervention communautaire »?
Caractéristiques des milieux communautaires
Valeurs et structures
Les modèles les plus fréquents
Particularités des interventions

2. Enjeux
Écosystème public/communautaire
Identité professionnelle et interdisciplinarité
La question financière et la liberté d'action
OSBL (organisme sans but lucratif) et participation des usagers/clients
Reconnaissance et revendications

3. L'intervention communautaire en santé mentale
Les ingrédients de l'aide en milieu communautaire
Les principes d'intervention
La participation des usagers
Les pratiques d'aide, d'entraide, d'insertion
Défense des droits et empowerment

4. Prospective
L'évolution des modèles
La transformation des clientèles
L'identité des ressources
Les pratiques de concertation

Matériel didactique

Le matériel didactique comprend un recueil de textes, un guide d'étude et un cédérom. Le contenu du cédérom est aussi disponible sur le site Web du cours.

Liste des documents expédiés

Renseignements technologiques

Le cours nécessite un accès à Internet et l'utilisation du logiciel Windows Media Player. Il comprend un cédérom.

La configuration minimale d'un ordinateur personnel pour suivre le cours est la suivante :

Encadrement

L'encadrement est assuré par un professeur assisté d'auxiliaires d'enseignement, s'il y a lieu. Quant aux communications, elles peuvent être établies par téléphone ou par courrier électronique.

Évaluation

L'évaluation repose sur trois travaux (30 %, 30 % et 40 %).

Description détaillée de l'évaluation

Un premier travail noté consiste en l'approfondissement d'un axe thématique du cours.

Un deuxième travail noté consiste à comparer divers intervenants relativement à leur pratique quotidienne de l'intervention en milieu communautaire.

Enfin, le troisième travail noté consiste en l'évaluation d'un milieu d'intervention communautaire en santé mentale.