Professeur responsable

Richard Hotte

Objectifs

Présenter le développement des sciences, des techniques en montrant leur interaction avec les civilisations qui leur servent de cadre, de l'Antiquité à la fin de la Renaissance. On y insiste notamment sur le rôle et la place occupée par les groupes sociaux qui constituent en quelque sorte les porteurs du savoir scientifique au sein de chacune de ces civilisations.

Contenu

Étude et mise en rapport du développement des sciences et des techniques dans l'Antiquité avec les caractéristiques des sociétés mésopotamienne, égyptienne, grecque et romaine. Relecture de la nature du développement technique et scientifique au Moyen Âge. Les bouleversements des sociétés occidentales autour de la Renaissance, époque au cours de laquelle les visions du monde - géographique, philosophique et scientifique - héritées de l'Antiquité et jusqu'alors dominantes ont été profondément renouvelées.

Description

Ce cours propose un vaste survol de l'évolution de la pensée scientifique entre le début de l'écriture en Mésopotamie et en Égypte, un peu plus de 3 000 ans avant l'ère chrétienne, et la fin de la Renaissance, soit vers le milieu du 18e siècle, juste avant la Révolution industrielle.

Plutôt qu'une « histoire des idées scientifiques », le cours propose une « histoire sociale », c'est-à-dire l'étude de la science et de la technique comme éléments constitutifs de la société et comme champ d'intervention d'acteurs et de groupes sociaux. En effet, ces acteurs et ces groupes occupent une place dans la société, y jouent un rôle et entrent en interaction avec d'autres acteurs ou groupes. Ainsi, à titre d'exemple, la science mésopotamienne est traitée en accordant une place importante à la position sociale et aux conditions de vie des scribes, les inventeurs de l'écriture et de l'arithmétique. De même, la science grecque est étudiée en relation étroite avec l'organisation de la vie politique et de l'activité philosophique dans les cités-États de la Grèce ancienne.

Le cours vise à être amené à :

  • établir les distinctions et les liens importants entre les concepts de connaissance, de science et de technique;
  • connaître les caractéristiques des sciences et des techniques développées par les civilisations non occidentales et apprécier, le cas échéant, leur contribution aux sciences et techniques occidentales;
  • analyser des événements ou phénomènes sociaux ou scientifiques contemporains à la lumière de l'étude de l'histoire des sciences et des techniques.

Le contenu du cours a été divisé en cinq grandes époques historiques :

Époque 1 Mésopotamie/Égypte
Époque 2 Grèce et Rome
Époque 3 Moyen Âge
Époque 4 L'éclatement de l'univers médiéval
Époque 5 La révolution scientifique

À chacune de ces époques correspond un épisode du cédérom et de un à trois chapitres du manuel, dont voici la table des matières :

Chapitre 1 Les scribes : porteurs du savoir en Mésopotamie et en Égypte ancienne
Chapitre 2 Science et rationalité en Grèce ancienne : le projet des philosophes
Chapitre 3 Rome : l'encyclopédiste, l'ingénieur et l'héritage grec
Chapitre 4 Le clerc, l'université et la science médiévale
Chapitre 5 Le savoir européen et les nouveaux mondes : le navigateur, le marchand et le cartographe
Chapitre 6 La Renaissance : l'humaniste, l'artiste-ingénieur, l'imprimeur et la fin de la culture du scribe
Chapitre 7 La révolution astronomique : de l'humaniste au savant Chapitre 8 De la philosophie mécaniste à l'univers mathématique Chapitre 9 Naturalistes et médecins : la connaissance des vivants de la Renaissance aux Lumières

Matériel didactique

Le matériel didactique comprend :

Liste des documents expédiés

Renseignements technologiques

Le cours nécessite un accès à Internet.

La configuration minimale d'un ordinateur personnel pour suivre le cours est la suivante : un système d'exploitation Windows (98 ou plus); des haut-parleurs; un traitement de texte; un navigateur (Chrome, Firefox, ou Internet Explorer 5 ou plus).

Encadrement

L'encadrement est individualisé et assuré par une personne tutrice. Les communications se font par téléphone ou par courriel.

Évaluation

L'évaluation repose sur quatre travaux (20 %, 30 %, 20 % et 30 %).

Description détaillée de l'évaluation

Chronologie, partie I
Ce travail noté 1 demande de regrouper de manière chronologique, dans un tableau unique, les informations relevées dans le manuel pour les époques 1 à 3 (Mésopotamie, Égypte; Grèce et Rome antiques; Moyen Âge).

Le musée imaginaire des sciences et des techniques
Ce travail noté 2 consiste à établir le plan d'une exposition sur les sciences et les techniques pour les même époques (1 à 3). Il comporte deux parties :

  • Le plan général de l'exposition, formé de la description (plus détaillée que dans le tableau Chronologie) des 10 éléments ou événements marquants de l'évolution des sciences et des techniques jusqu'à la fin du Moyen Âge.
  • Pour un élément (autre que les précédents) apparaissant dans le tableau Chronologie, les informations ou descriptions qu'offrent à ce sujet le manuel et deux documents en ligne.

Chronologie, partie II
Pour ce travail noté 3, il s'agit d'effectuer, cette fois pour les époques 4 et 5, soit entre la fin du Moyen Âge et la fin de la Renaissance, la même tâche que pour le travail noté 1. Ce travail représente 20 % de la note finale.

Activité de synthèse
Ce travail noté 4 a pour objectif de vérifier la compréhension globale d'un concept, domaine ou théorie au moyen d'une description de son évolution depuis l'Antiquité jusqu'au 18e siècle. On choisit un sujet parmi une liste de thèmes qui vous seront proposés.

Autre considération

Lettre du 2005/01/19 reconnu au feuillet du programme de baccalauréat en enseignement au secondaire (BES), concentration science et technologie de l'UQAM.