Les études des organisations spécialisées dans l'évaluation des systèmes éducatifs PISA et PIRLS font part d’un constat : les garçons, que ce soit au Québec ou en Ontario, ont plus de difficulté en lecture que les filles. Dans le but de favoriser le développement de la littératie chez les garçons, plusieurs programmes de littératie familiale existent déjà au Canada et ailleurs. En effet, les récentes études scientifiques pointent vers l’importance de l’intégration du père dans les programmes de littératie familiale. Malheureusement, force est de constater la difficulté de recruter les pères et de les garder engagés dans les programmes proposés. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce manque d’engagement : les termes utilisés pour décrire le projet n’interpellent pas nécessairement les pères, les rencontres ont lieu à l’école pendant le jour, la personneressource des programmes en littératie familiale est une femme, etc.

À partir de cet état de fait, la démarche « Lire avec fiston » a été créée en 2008 par les professeures Isabelle Carignan (TÉLUQ) et France Beauregard (Université de Sherbrooke) dans le but de conjuguer la lecture et la famille dans un milieu non scolaire. Le projet vise notamment à mieux comprendre les pratiques de lecture des pères lors de la lecture avec « fiston » ainsi que l’influence du père sur le développement du gout de lire de son enfant, et ce, grâce à la création de trios masculins (enfant, père et futur enseignant qui agit comme personneressource masculine). Lors des rencontres en trios, l'élément déclencheur est de partir des choix de lecture de l’enfant, qui sont liés à ses propres intérêts, pour ainsi développer le plaisir de lire dans le milieu familial, par l'entremise de modèles de lecteurs masculins.

Chercheur principal

Isabelle Carignan

Co-chercheurs

Steve Bissonnette; Mario Richard; France Beauregard (Université de Sherbrooke)

Organisme subventionnaire

CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines du Canada)

Programme

Subvention de développement Savoir

Secteur de recherche

Enseignement et apprentissage à distance

Années

2016 - 2018

Montant accordé

62 962,00 $