Cette recherche a pour but d'étudier l'opposition de principes propres au fonctionnement du champ du pouvoir politique et celui de la communication médiatique. Une opposition qui paraît quelquefois irréductible. Fort de ce postulat, il convient d'envisager des risques potentiels de conflits entre des gouvernants légitimés dans leur fonction par le suffrage du peuple et des médias jaloux d'une liberté inégalement adossée à des codes internes dits éthiques et déontologiques. Il s'agit alors ici d'étudier la bataille des légitimités entre ces deux champs. Pour illustrer notre propos, nous évoquerons des exemples concrets de conflits ouverts entre la presse et le pouvoir, notamment le "scandale des commandites" au Canada ou affaire du journaliste Daniel Leblanc qui met en évidence le principe éthique de la protection des sources et le cas Wikileaks qui oppose la liberté de l'information et l'impératif de protection des secrets d'État.

Chercheur principal

Ndiaga Loum (UQAM)

Co-chercheur

Michel Sénécal et Raymond Corriveau (UQTR)

Organisme subventionnaire

CRSH (Conseil de recherches en sciences humaines du Canada)

Programme

Subvention de développement Savoir

Années

2017 - 2019

Montant accordé

66 490,00 $