Logo Université TÉLUQ.

Les rencontres Émile-Ollivier

Sixième rencontre

16 novembre 2023
9 h à 12 h 40
Amphithéâtre de l'Université TÉLUQ, Montréal

Parcours et perceptions des déplacements : De réfugiés à citoyens

Cette sixième Rencontre Émile-Ollivier poursuit l'exploration des conditions favorisant une meilleure compréhension entre accueillants et accueillis, les échanges et l'ouverture vers le monde ainsi que les sociétés qui en résultent. L'objectif de la rencontre n'est pas de statuer d'une manière ou d'une autre sur un sujet ou l'autre, mais bien d'ouvrir toutes les options, de les discuter, de les porter à réflexions, collectivement et individuellement.

Le thème choisi, « Parcours et perceptions des déplacements : De réfugiés à citoyens », s'avère un effort d'approfondir la réflexion sur ce phénomène mondial des déplacements qui prennent diverses formes, pour diverses causes et qui créent diverses catégories de personnes selon les statuts que leur accordent les États.

Déroulement

Sous la présidence de Stephan Reichhold, directeur général de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, la rencontre débutera par une mise en information de données factuelles permettant de mieux situer le phénomène à l'échelle mondiale et au Québec. Quelles sont les tendances des dix dernières années à l'échelle internationale? Qui sont les personnes déplacées? En provenance de quelles régions ou de quels États? Vers quelles régions et vers quels États? Le professeur de l'Université McGill, François Crépeau, présentera un portrait des migrations dans le monde et plus particulièrement au Québec des dix dernières années.

Nous poursuivrons cette mise en information factuelle par une description des grandes crises humanitaires actuelles, celles qui influent particulièrement sur les déplacements. Quels sont les espaces géographiques les plus à risque? Quels sont les enjeux qui motivent les déplacements? La directrice générale d'Oxfam-Québec, Béatrice Vaugrante, présentera un portrait des récentes crises humanitaires dans le monde et des actions entreprises par les États et les organismes.

Il sera ensuite question des modèles d'accueil, dont ceux des États québécois et canadien ainsi que d'autres à travers le monde. En mode comparatif, comment ces modèles ont-ils évolué? Quelle est leur idéologie fondatrice? Quelle configuration sociale est visée par ces modèles? Quelle importance est accordée aux valeurs humaines, économiques, sociales et linguistiques, entre autres? La professeure de l'Université Concordia, Mireille Paquet, présentera ces modèles tout en les comparant et en les contrastant.

Enfin, sur le terrain, comment l'afflux et l'accueil des personnes déplacées se déroulent‑ils? Quels sont les enjeux règlementaires et logistiques? Qui sont les partenaires principaux? Quelle est la part des gouvernements et celle des organismes? La consultante en interculturel et ex-directrice du Service d'aide aux Néo-Canadiens de Sherbrooke, Mercedes Orellana, présentera un survol des expériences vécues sur le terrain.

La professeure de l'Université TÉLUQ, Mireille Elchacar, résumera la journée et fera le point avant d'ouvrir les échanges avec les participants et participantes.

En fin de rencontre, l'Institut décernera son quatrième prix Jacques-Couture à une personnalité méritante et exemplaire en regard de l'œuvre de Jacques Couture.

En savoir plus sur l'Institut Jacques-Couture

Gratuit • Inscription obligatoire avant le 13 novembre 2023 (places limitées)

Émile-Ollivier

Émile Ollivier incarne les trois thèmes des Rencontres, soit la pluralité de l'accueil, de l'échange et de la société. Écrivain, sociologue et professeur québécois d'origine haïtienne, son implication sociale et sa carrière reflètent les visées de ces rencontres : stimuler les échanges sur l'accueil et la formation des nouveaux arrivants, la diversité culturelle et la littérature.

En savoir plus

Événement présenté par

Institut Jacques-Couture

L'Institut Jacques-Couture soutient les innovations en enseignement, en recherche et dans les services aux collectivités en lien avec cette thématique récurrente : « accueils, échanges, sociétés ». Dans le contexte québécois, l'accent de la thématique est mis sur la maîtrise de la langue française et sur une meilleure connaissance de la société québécoise par les nouveaux arrivants. Il cherche également à favoriser une plus grande compréhension du monde dans la société québécoise.

Programme

  • 8 h 30

    Accueil des participants et participantes

  • 9 h

    Bienvenue et présentation de la rencontre

    Angéline Martel

    Professeure et directrice de l'Institut Jacques-Couture

    La langue dans toutes ses expressions et manifestations sociales a toujours été au cœur des intérêts universitaires, personnels et institutionnels de la professeure Angéline Martel. Ses recherches portent, entre autres, sur les droits linguistiques, l'éducation minoritaire, les modèles d'apprentissage, la didactique des langues et les politiques d'aménagement linguistique. Au fil des ans, ces recherches l'ont amenée à fournir des expertises judiciaires en matière de sociolinguistique des minorités et d'éducation en contexte minoritaire. Elle est récipiendaire de la plus haute distinction civile canadienne (la Croix pour service méritoire), du prix Camille-Laurin de l'Office québécois de la langue française, de l'Ordre des francophones d'Amérique du Conseil supérieur de la langue française et elle est membre du Cercle d'excellence de l'Université du Québec, entre autres.

Séance

  • 9 h 10

    Parcours et perceptions des déplacements : De réfugiés à citoyens

    Président de séance : Stephen Reichhold

    Directeur général de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes

    Stephan Reichhold est directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) depuis 1989. À ce titre, il est responsable de la coordination et du développement du regroupement de 142 organismes communautaires œuvrant auprès des personnes réfugiées, immigrantes et sans statut au Québec. Monsieur Reichhold détient une maîtrise en littérature française et sciences politiques de la Freie Universität Berlin. Il est le premier récipiendaire du prix Jacques-Couture.

  • Portrait des migrations dans le monde : d'où viennent-ils, où vont-ils?

    François Crépeau

    Professeur de droit international public à l'Université McGill

    François Crépeau est professeur à la Faculté de droit de l'Université McGill. Il est président du Thematic Working Group on Migrant Rights and Integration in Host Communities, Global Knowledge Partnership on Migration and Development (KNOMAD), World Bank Group (Washington, DC). Il a été titulaire de la Chaire Hans & Tamar Oppenheimer en droit international public à McGill (2009-2022), directeur du Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique de McGill (2015-2020), rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l'homme des migrants (2011-2017), et membre du comité scientifique de l'Agence pour les droits fondamentaux de l'Union européenne (2018-2023).

  • Aide aux personnes réfugiées : changer d'approche

    Béatrice Vaugrante

    Directrice générale d'Oxfam-Québec

    Béatrice Vaugrante est directrice générale d'Oxfam-Québec depuis février 2023. Elle agit pour engager les partenaires et le public au Québec et au Canada envers plus de solidarité internationale. Sa vision est celle où combattre les inégalités climatiques et économiques est interrelié avec les inégalités de genre, et nécessite le leadership transformateur des femmes. Elle a été directrice du développement du Mouvement mondial au Secrétariat international d'Amnistie internationale de 2019 à 2023 et directrice par intérim de la stratégie mondiale et de l'impactau Secrétariat international en 2018. Elle a été également été directrice générale d'Amnistie internationale Canada de 2007 à 2017. La sensibilisation sur les droits des peuples autochtones a constitué son impact marquant. Avant 2006, Béatrice a tenu divers postes de direction dans le secteur privé et en consultation en gestion au Canada et en Europe. Elle détient un MBA de HEC Paris.

  • Pause

  • Politiques et perception de l'immigration au Québec

    Mireille Paquet

    Politologue et professeure agrégée à l'Université Concordia

    Mireille Paquet est politologue et professeure agrégée au Département de science politique de l'Université Concordia. Ses recherches portent sur la politique et les politiques publiques d'immigration au Canada et, parfois, dans d'autres régions. Elle est titulaire de la Chaire de recherche sur la politique de l'immigration de l'Université Concordia. Elle dirige également l'équipe de recherche sur l'immigration dans le Québec actuel (ÉRIQA).

  • 35 ans d'immigration à Sherbrooke, de 1987 à 2022

    Mercedes Orellana

    Consultante au Service d'aide aux Néo-Canadiens

    Mercedes Orellana est aujourd'hui consultante en interculturel et ex-directrice générale du Service d'aide aux Néo-Canadiens (SANC) de Sherbrooke. Née à El Salvador, elle a immigré à Sherbrooke dans le cadre du programme de réunification familiale. Après avoir fini le programme de francisation du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI), elle est retournée aux études à l'Université de Sherbrooke où elle a obtenu un baccalauréat en administration, option en gestion des ressources humaines, ainsi qu'une maîtrise en administration, option en gestion de la productivité humaine. Au SANC, elle a d'abord été bénévole; elle a par la suite occupé plusieurs postes, dont agente d'information, coordonnatrice du programme d'employabilité, directrice adjointe et directrice générale. Depuis sa retraite en 2022, elle collabore avec le SANC pour un mandat ponctuel du projet « Au cœur de l'intégration » (finance par le MIFI) et en tant qu'interprète à distance.

Fin de la rencontre

  • 11 h 30

    Synthèse et discussion

    Mireille Elchacar

    Professeure à l'Université TÉLUQ

    Mireille Elchacar est professeure de linguistique à l'Université TÉLUQ. La variation linguistique dans le monde francophone est au cœur de ses préoccupations, tant dans la recherche que dans l'enseignement. Ses travaux en lexicologie et lexicographie se penchent sur le vocabulaire sociopolitique et les dénominations des groupes sociaux, ainsi que sur des thématiques sensibles comme les anglicismes et l'orthographe française. Elle est membre du conseil de l'Institut Jacques-Couture, dont la mission rejoint ses préoccupations sociales. En 2022, elle publie Délier la langue : Pour un nouveau discours sur le français au Québec, essai visant à valoriser le français en usage au Québec et moderniser l'orthographe française.

  • 12 h 15

    Remise du prix Jacques-Couture

    À Marjorie Villefranche, lauréate

    Angéline Martel

    Directrice de l'Institut Jacques-Couture

  • 12 h 30

    Mot de clôture

Lieu

Amphithéâtre de l'Université TÉLUQ

5800, rue Saint-Denis, 11e étage
Montréal (Québec)  H2S 3L5

Carte Google Maps de l'Université TÉLUQ.

Où manger à proximité?