Pour diffusion immédiate

Le professeur Dragos Vieru obtient une subvention du CRSH pour rendre les organisations ambidextres

Québec, le 17 juillet 2018 – Le professeur titulaire en technologies de l’information Dragos Vieru, de l’École des sciences de l’administration de l’Université TÉLUQ, reçoit une subvention de 62 615 $ sur deux ans du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), dans le cadre du programme de subventions Savoir.

Cette somme servira à financer le projet intitulé « Explorer en exploitant : le rôle des systèmes d’information interorganisationnels dans la création de l’ambidextrie interorganisationnelle ». Celui-ci est réalisé en collaboration avec les professeurs François Bergeron, lui aussi de l’École des sciences de l’administration de l’Université TÉLUQ, Simon Bourdeau, du Département de management et technologie de l’UQAM, et Stefan Klein, du Département des systèmes d’information de l’Université de Münster (Allemagne).

« L’Université TÉLUQ est heureuse de soutenir la recherche en collaboration avec des organisations cherchant à être de plus en plus innovantes, tout en continuant leurs activités opérationnelles. Je tiens à féliciter les professeurs Dragos Vieru et François Bergeron pour leur implication dans cette recherche qui contribuera à aider les entreprises à être plus performantes autant du côté de leurs opérations que du côté de leur développement des affaires », a indiqué Martin Noël, directeur général de l’Université TÉLUQ.

« Plusieurs auteurs affirment qu'il y a un manque de connaissances sur les efforts requis pour améliorer les interactions sociales des partenaires ou pour coordonner les bases de connaissances internes et externes. Notre recherche se concentre donc sur les objets de frontière (boundary objects) basés sur des systèmes d’information qui peuvent faciliter le partage des connaissances transfrontalières cherchant à obtenir l’ambidextrie dans les organisations. Nous procéderons à une étude qualitative multicas impliquant des intervenants de deux organisations (une en Allemagne et une au Québec) qui sont engagées dans deux relations interorganisationnelles distinctes », ajoute le professeur Vieru.

Dans leur quête d'innovation et de compétitivité accrue dans une économie fondée sur le savoir, les entreprises doivent non seulement utiliser leurs ressources existantes de manière efficiente, mais elles doivent également développer et déployer de nouvelles ressources. À cet égard, l’ambidextrie est définie comme la capacité d'une organisation à être en mode d'exploitation et d'exploration simultanément. Elle offre un avantage concurrentiel durable à l’entreprise en trouvant un juste équilibre entre les activités d’exploitation (pratiques opérationnelles) et les activités d’exploration (génération de l’innovation), tout en réunissant le transfert des innovations radicales générées par les activités d’exploration vers leur phase d’exploitation.

Le CRSH
Le CRSH est l’organisme subventionnaire fédéral qui encourage et appuie la recherche de niveau postsecondaire ainsi que la formation en recherche dans le domaine des sciences humaines. L’organisme joue un rôle de premier plan dans le milieu canadien de la recherche et des sciences et s’engage à favoriser une plus grande équité, diversité et inclusion en sciences. Le CRSH investit plus de 350 millions de dollars par année à l’appui de plus de 8 000 étudiants des cycles supérieurs et de près de 14 000 chercheurs.

L’Université TÉLUQ
Créée en 1972 pour rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 20 000 personnes choisissent la flexibilité de l’Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle. 

- 30 -  

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Service des communications et des affaires publiques
418 657-2747, poste 5282
1 800 463-4728, poste 5282
denis.gilbert@teluq.ca

Suivez-nous
www.twitter.com/teluq
www.teluq.ca/facebook