Pour diffusion immédiate

Subvention à l’Université TÉLUQ pour la modélisation et l'adaptation des forêts aux changements climatiques

Québec, le 9 novembre 2017 – Le professeur Nicolas Bélanger, du Département Science et Technologie de l’Université TÉLUQ et chercheur au Centre d’étude de la forêt, reçoit une subvention de 371 435 $ de la part de la Fondation canadienne pour l’innovation. 

Le projet intitulé « SmartForests Canada: A Network of Monitoring Plots and Plantations for Modeling and Adapting Forests to Climate Change », sera réalisé en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal, l’Université de Montréal, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, l’Université du Québec en Outaouais, Lakehead University et University of Alberta, à l’intérieur d’une subvention totalisant 3 796 537 $. Il a pour objectif la mise en place de parcelles de suivi à la fine pointe de la technologie pour mieux comprendre les impacts des changements climatiques sur les forêts et les plantations et développer des stratégies d’adaptation.

Pour l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences du Canada, « Notre gouvernement comprend que les chercheurs ont besoin des meilleurs laboratoires et outils pour réaliser des découvertes qui ouvrent la voie à un avenir plus brillant pour tous. Voilà pourquoi l’annonce de ce financement aujourd’hui est si importante; elle donne aux scientifiques et à leurs étudiants la possibilité de poursuivre leurs recherches dans des domaines où le Canada détient un avantage concurrentiel. Les découvertes, les innovations et les compétences mises en œuvre dans ces nouveaux laboratoires de pointe contribueront grandement à améliorer notre vie, notre économie et notre prospérité future ».

« L’Université TÉLUQ est fière de jouer un rôle crucial dans le déploiement d’une infrastructure de pointe qui aidera des chercheurs pan-canadiens à développer des stratégies d’adaptation des forêts aux changements climatiques. De plus, cette infrastructure contribuera à supporter nos propres chercheurs dans le domaine de l’écologie forestière afin que ceux-ci puissent poursuivre leurs travaux de recherche de haut niveau et ainsi attirer des étudiants-chercheurs dans nos nouveaux laboratoires», a ajouté Martin Noël, directeur général de l’Université TÉLUQ.

L’Université TÉLUQ jouera un rôle important en contribuant des parcelles de suivi dans l’érablière et dans des plantations de peupliers hybrides au sud du Québec, et en développant un lac de données conviviales qui accueillera les données générées par le réseau ainsi qu’un laboratoire de chimie environnementale qui répondra aux besoins de l’ensemble des chercheurs impliqués dans le réseau.

Fondation canadienne pour l’innovation
La Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) est un organisme autonome créé par le gouvernement du Canada pour financer l'infrastructure de recherche. Son mandat est d'accroître la capacité des universités, des collèges, des hôpitaux et des établissements de recherche canadiens à but non lucratif de poursuivre des activités de recherche et de développement technologique d'envergure internationale qui produisent des retombées pour les Canadiens.

L’Université TÉLUQ
Créée en 1972 afin de rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 26 000 personnes choisissent la flexibilité de l’Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle.

- 30 -

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Service des communications et des affaires publiques
418 657-2747, poste 5282
1 800 463-4728, poste 5282
Denis.Gilbert@teluq.ca 

Suivez-nous
www.twitter.com/teluq
www.teluq.ca/facebook