Photo de Hubert Wallot

Hubert Wallot est professeur à la TÉLUQ depuis 1990. Médecin conseil en santé publique au Centre hospitalier universitaire de Québec, il est aussi professeur de clinique en psychiatrie à l’Université Laval et psychiatre à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec depuis 1978.

Il a été professeur à l’Université du Québec à Chicoutimi de 1981 à 1990 et a travaillé comme psychiatre à l’Hôpital Douglas, l’Hôpital de Chandler, de Sept-Îles et de Roberval. Il a agi comme spécialiste en santé communautaire auprès de l’Hôpital de Chicoutimi et de la Direction de la santé publique de la Régie de la santé et des services sociaux de la région du Saguenay-Lac-St-Jean de 1984 à 2004. Il est membre du conseil de rédaction de trois revues : Organisations et Territoires, Gestion 2000 et Santé mentale au Québec.

Hubert Wallot commence ses études universitaires à l’Université de Montréal : B.A. (1963), B. Ph. (1965), CAPES et M.A. (en philosophie) (1966). Il étudie ensuite à Paris : certificat de psychologie sociale à la Sorbonne (1967) et scolarité de doctorat de 3e cycle à l’Université de Paris-Nanterre auprès du philosophe Paul Ricœur. Il interrompt ces études pour entreprendre à l’Université de Sherbrooke des études médicales, y obtenant son M.D. et une scolarité de maîtrise en physiologie (1972). Puis, à l’Université Mc Gill, il obtient un diplôme de 2e cycle en gestion (1976), une maîtrise en littérature française (1977) et un diplôme de psychiatrie (1977). Il obtient par la suite une maîtrise en santé publique de l’Université Havard (1979), puis un MBA (1981) et un Ph. D. en Sciences de l’administration de l’Université Laval (1986). Entretemps, il est certifié spécialiste en psychiatrie et en médecine communautaire par le Collège Royal des médecins et chirurgiens du Canada (1977, 1980) et par le Collège des médecins du Québec (1977, 1981).

Il a été membre du conseil d’administration de l’Université de Sherbrooke (1971-1973); du conseil d’administration (1983-1986) et de l’exécutif de l’Université du Québec à Chicoutimi; du conseil d’administration (1997-2003) et du comité exécutif (1998-2002) de la TÉLUQ; de l’Assemblée des Gouverneurs de l’Université du Québec (1985-1989, 2001-2008) et de son exécutif (1987-1989, 2005-2006); du comité de planification à long terme de l’École de santé publique de l’Université Harvard (1978-1979); de la Commission des études de l’Université Laval (1977-1978) et de la TÉLUQ (1992-1993). Il a été directeur de l’UER Travail, Économie et Gestion de la TÉLUQ (1999-2000); du conseil d’administration des Presses de l’Université du Québec (1988-1989); du réseau de la maîtrise en gestion de projet (1988-1989) et président de la Fédération des étudiants de l’Université de Sherbrooke (1970-1972).

Il a aussi été membre du conseil d’administration provisoire du Centre de l’informatique de la santé de l’Estrie Inc. (1971), du comité ad hoc du Conseil de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke pour la rédaction du mémoire de la Faculté sur l’orientation de l’enseignement supérieur à l’intention du Conseil des universités (1971); président de l’Association des étudiants en médecine de l’Université de Sherbrooke (1972); responsable du comité d’éducation de l’Association des médecins internes et résident de l’Université Mc Gill (1974); secrétaire et président de la Fédération des médecins internes et résidents du Québec (FMRIQ) (1974-1975); président du comité d’éducation de l’Association Médicale du Québec (1978, 1990-1991); membre du conseil d’administration de l’Association médicale du Québec (1978-1983), où de 1985 à 1990, il représentait la Faculté de médecine de l’Université Laval; membre du comité d’éducation médicale (1978-1979, 1987, 1990-1991) et du Conseil général (1979, 1981, 1986) de l’Association médicale canadienne; membre du conseil consultatif de la revue Santé mentale au Québec (1980-2010). Il a été membre du Conseil de l’éducation médicale continue du Québec de 1979 à 1988 et de son comité permanent de 1985 à 1988.

Il a été membre du conseil général de l’Association des médecins de langue française du Canada (1983-2006); de son conseil d’administration (de 1984 à 1987); président de son comité de bioéthique (1984), puis président de son comité d’éthique (1985-1986); membre du Conseil de rédaction de l’Union médicale du Canada (1984-1987).

Il a été membre du conseil d’administration du Centre social de la Croix Blanche (1984-1989), dévoué aux handicapés mentaux, et gagnant du prix Persiller-Lachapelle (1989); membre du conseil d’administration d’un centre analogue, le Centre de Jour Feu Vert (2002-2003); membre du conseil d’administration de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (2004-2010); secrétaire puis vice-président du CMD de l’Hôpital Robert Giffard (1983-1984).

Les principaux organismes communautaires dont il s’est occupé sont La Croix Blanche, Feu Vert et principalement Les Pinceaux d’Or, organisme qu’il a fondé avec deux autres artistes peintres. L’organisme vise à colorer, par l’apprentissage de la peinture, la vie des aînés dans le besoin financier ou psycho-social. Il donne même des ateliers à des d’aînés atteints de la maladie d’Alzheimer à un stade très avancé.

Formation

Ph. D. Université Laval, Sciences de l’Administration (management)

MPH Université Harvard, programme Santé Publique

MBA Université Laval

Diploma Management Université McGill

Champs d'expertise

  • Entrepreneuriat
  • Organisation des services de santé mentale
  • Histoire de la psychiatrie
  • Traitement psychiatrique dans la communauté
  • Rétablissement chez les personnes souffrant de troubles psychiatriques sévères

Enseignement

Publications et communications

Il a été conférencier, invité plus de 85 fois, et a fait plus de 130 communications avec comités d’arbitrage (dont 44 résumés publiés et 13 textes complets sur CD-ROM), 7 présentations d’affiche avec arbitrage, 94 articles avec comité d’arbitrage, 18 articles professionnels divers, 26 recensions de livres et 34 émissions de radio ou de télévision.

Quelque 36 articles de revues ou de bulletin ont été publiés au sujet d’Hubert Wallot et plus de 260 articles dans les quotidiens québécois. Il a publié 9 livres et un chapitre dans 16 livres distincts.


Voici, s’il y a lieu, les documents disponibles dans R-libre, le répertoire de publications de recherche de la TÉLUQ.

Prix et distinctions

Il a reçu plusieurs bourses prestigieuses : bourses d’excellence du gouvernement du Québec (1966-1968) et du Gouvernement français (1966-1968); Hoffmann Laroche (1967); Fondation Robert-Wood Johnson (1974-1975); Xérox (1977); Santé Bien Être Nationale–Canada (1978-1980); Conseil de la recherche en santé du Québec (1979-1980).

L’American Psychiatric Association le nomme, en 2000, Fellow, puis en 2004, Distinguished Fellow et enfin en 2010, Distinguished Life Fellow.

Il s’est mérité le Prix d’excellence Charrette, Fortier, Hawey, Touche & Ross pour le meilleur article publié en 1979 dans la revue Gestion (HEC), intitulé « Du stress de la gestion à la gestion du stress » (attribué rétrospectivement le 23 janvier 1986).

Il a obtenu la mention d’honneur au congrès mondial du CIPE (HEC, 1985) et a été reconnu par le Journal Économique de Québec comme l’un des 100 chercheurs émérites de la région de Québec et de Chaudière-Appalaches (2003).

Il a reçu la Médaille de l’Assemblée des Gouverneurs de l’Université du Québec (2008); le Prix de réalisation de l’année (1998) et le prix d’humanisme Jacques Voyer (2009) de l’Association des médecins psychiatres du Québec; le Prix du superviseur de l’année (2007), attribué par vote secret de tous les médecins résidents en psychiatrie de l’Université Laval. Il a été intronisé au Cercle d’excellence de l’Université du Québec (2009).

Comme artiste peintre, il a obtenu le 2e prix du concours d’œuvre d’art de la Société artistique de Charlesbourg (1998 et 2001) et du concours d’œuvre d’art de l’American Psychiatric Association (New Orleans, 2001).

Il a eu, comme chercheur principal ou comme co-chercheur, des subventions (RRSSS-16, FIR-TÉLUQ, FRSQ, CRSH, Fondation Hôpital Douglas et Fondation Louis-H Lafontaine).