Pour diffusion immédiate

« Pour en finir avec les fausses nouvelles » - Line Pagé et Chenjerai Kumanyika inaugurent le colloque

Québec, le 31 octobre 2018 – La Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains de l’Université TÉLUQ, le Groupe de recherche en communication politique, le Centre d’études sur les médias et Bibliothèque et Archives nationales du Québec invitent le public à participer à la conférence d’ouverture de l’événement « Pour en finir avec les fausses nouvelles : l’avenir des politiques et des pratiques en éducation aux médias », qui se déroulera les 9 et 10 novembre 2018 à la Grande Bibliothèque, à Montréal.

« Cette conférence d’ouverture réunira deux invités de renom. En effet, nous sommes emballés d’accueillir Line Pagé et Chenjerai Kumanyika à titre de conférenciers principaux. Leurs expertises et leur vision viendront jeter un éclairage riche sur les enjeux associés à la désinformation, à la crise actuelle du journalisme et aux politiques publiques en éducation aux médias », a déclaré Normand Landry, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains et professeur au Département des sciences humaines, des lettres et des communications à l’Université TÉLUQ.

Line Pagé a été reporter ainsi que rédactrice en chef et première directrice du Service de l’information de la radio de Radio-Canada. Elle est la créatrice et la coordonnatrice du projet de littératie médiatique pour les élèves du 2e cycle du secondaire offert par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Chenjerai Kumanyika est chercheur, journaliste et artiste, en plus d’occuper un poste de professeur adjoint au Département de journalisme et d’études sur les médias de l’Université Rutgers. Depuis 2014, il s’est attiré un public international avec sa couverture en direct de mouvements de contestation dans plusieurs villes aux États-Unis.

« Cette conférence lancera des discussions de fond qui conduiront à l’adoption de recommandations concrètes en matière de politiques publiques et nous invitons toute personne s’intéressant au rôle du journalisme en démocratie, à la santé de notre système médiatique et à l’éducation aux médias à s’y inscrire sans frais », a déclaré Thierry Giasson, membre du comité organisateur, professeur titulaire au Département de science politique de l’Université Laval et chercheur principal du Groupe de recherche en communication politique.

De son côté, Colette Brin, membre du comité organisateur, professeure titulaire au Département d’information et de communication de l’Université Laval et directrice du Centre d’études sur les médias, ajoute qu’il « s’agit d’une occasion unique de discuter ensemble de grands enjeux de société ».

Enfin, Gretchen King, membre du comité organisateur et professeure à l’Université américaine du Liban, mentionne que « notre événement est de nature participative, c’est-à-dire que nous souhaitons que les participants s’expriment et entrent en dialogue avec nos conférenciers ».

Conférence d’ouverture
(bilingue, traduction simultanée)
« Pour en finir avec les fausses nouvelles : l’avenir des politiques et des pratiques en éducation aux médias » 

9 novembre 2018, 18 h

Grande Bibliothèque
475, boulevard De Maisonneuve Est 
Montréal (Québec)  H2L 5C4

Inscription obligatoire, gratuite 

L’Université TÉLUQ
Créée en 1972 afin de rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 20 000 personnes choisissent la flexibilité de l’Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle.

- 30 - 

Source :
Denis Gilbert
Service des communications et des affaires publiques
418 657-2747, poste 5282
1 800 463-4728, poste 5282
denis.gilbert@teluq.ca

Suivez-nous
www.twitter.com/teluq
www.teluq.ca/facebook