Pour diffusion immédiate

L’Université TÉLUQ à l’Acfas 2018 : living labs Québec-France et inégalités en santé au travail

Québec, le jeudi 10 mai 2018 – Aujourd’hui, trois professeurs de l’Université TÉLUQ contribueront à l’avancement de la science à la 86e édition du Congrès de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) qui se tient à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Les professeurs de l’École des sciences de l’administration Arnaud Scaillerez et Diane-Gabrielle Tremblay participent à la session de communication Acteurs et écosystèmes d’innovation avec la présentation : « Entre consommateur et producteur : proposition de typologies et modalités d’intervention des usagers des living labs au Québec et en France ». Le living lab est une méthode qui permet d’offrir à un projet des propositions de solutions émanant des usagers eux-mêmes. Toutes les formes d’intelligence présentes sur le territoire sont ainsi stimulées. Les chercheurs ont sollicité les acteurs de living labs au Québec et en France afin de répertorier et de dresser une typologie des catégories d’usagers qui sont sollicités et qui apportent leurs propres réflexions sur une problématique spécifique à leur territoire d’appartenance.

Cette présentation aura lieu à 9 h 50 au local P1-4115.

À son tour, la professeure Anne Renée Gravel, également de l’École des sciences de l’administration, apportera un nouveau point de vue à la session Rendre compte d’inégalités sociales et de genre en santé au travail : les cas de la conciliation travail-famille et de la violence au travail. Elle prononcera la conférence « Quand l'intervention ergonomique n'arrive pas à rencontrer son objectif de transformation du travail… Étude de la conciliation travail-famille dans le secteur des transports ». Les résultats de recherche présentés s’appuient notamment sur le fait qu’il est difficile de ramener la question de la conciliation, du point de vue des ergonomes, au même niveau de priorité que les questions traditionnelles de sécurité au travail.

La présentation aura lieu à 14 h 20 au local P1-6340.

Enfin, le professeur Arnaud Scaillerez sera à nouveau de la partie, cette fois en compagnie de la professeur Marie-Christine Therrien, de l’ENAP. Ils présenteront une communication ayant pour titre « La méthode living lab, source de réflexion en faveur de la résilience urbaine : l’exemple de Cité-ID Living Lab ». Alors que ce sont dans les villes que se concentrent le plus les risques de catastrophes, c’est également dans les villes que se développent les idées pour les surmonter, comme la résilience. Cependant, les acteurs de terrain se demandent comment s’y prendre pour la mettre en œuvre avec des résultats concrets. Ce passage peut se faire au travers de la méthodologie des livings labs qui, pour le moment, est absente des débats et réflexions en matière de résilience urbaine.

Cette conférence se déroulera à 14 h 40 au local P1-4115.

Programme du 86e Congrès de l’Acfas

L’Université TÉLUQ
Créée en 1972 pour rendre le savoir accessible, la TÉLUQ est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir tous ses programmes à distance. Chaque année, près de 20 000 personnes choisissent la flexibilité de l’Université TÉLUQ pour y faire leurs études universitaires, du 1er au 3e cycle. 

- 30 -

Source :
Denis Gilbert
Chargé des relations avec la presse
Service des communications et des affaires publiques
418 657-2747, poste 5282
1 800 463-4728, poste 5282
denis.gilbert@teluq.ca

Suivez-nous
www.twitter.com/teluq
www.teluq.ca/facebook